Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Tour de Belgique auto, édition 2015

Une épreuve parfaitement réussie, des participants pleinement satisfaits et qui attendent avec impatience l'édition 2016. Le rideau se baisse sur la saison 2015, encore merci aux organisateurs et amateurs de voitures anciennes pour tout le plaisir qu'ils nous ont procuré pendant cette année 2015.






Il a fallu attendre les derniers kilomètres pour voir se dessiner la physionomie définitive du Tour de Belgique 2015. Après décompte des pénalités et des jokers accordés à chaque équipage, Dominique Holvoet-Bjorn Vanoverschelde (Toyota Celica GT) se sont imposés devant Eric Piraux-Catherine Monard (Renault 5 Alpine) et Damien Chaballe-Freddy Moors (Volvo 122S).





Eric PIRAUX / Catherine MONARD Renault Alpine Gr 2





Damien CHABALLE / Freddy MOORS VOLVO AMAZON





Samedi soir au terme d’une deuxième journée particulièrement intense, les vainqueurs de l’édition 2014 du Tour de Belgique Historique menaient la danse devant leurs prédécesseurs: Eric Piraux-Catherine Monard (Renault 5 Alpine) devançaient en effet Dominique Holvoet-Bjorn Vanoverschelde (Toyota Celica GT), mais l’écart séparant les deux équipages - moins de 30 points - annonçait une chaude explication sur les Regularity Tests (RT) figurant au programme dominical.

L’indécision était également de mise dans la lutte pour les places d’honneur, mais le groupe des prétendants perdait rapidement une unité quand Johnny Delhez-Yves Noelanders (Ford Escort RS2000 MK1) devaient jeter le gant en raison de problèmes de butée d’embrayage.









Le parcours de dimanche prévoyait un large détour par les Cantons de l’Est avant un passage par le circuit de Francorchamps et un retour vers Spa agrémenté des ultimes surprises du chef, Basse-Bodeux et Creppe. A l’heure de se présenter sous le portique d’arrivée dressé dans le parc de Sept Heures, les deux meneurs ne savaient trop à quels saints de vouer : "C’était une belle dernière journée, difficile et permettant aux équipiers de montrer leur savoir-faire, commentait Dominique Holvoet.

De ce point de vue, j’étais paré avec Bjorn Vanoverschelde ! J’ai bien roulé… mais je suis persuadé que mon adversaire a également surmonté la plupart des embûches. Quel que soit le verdict après le décompte des jokers, celui de nous deux qui gagnera sera un beau vainqueur !"

Le pilote de la Renault se montrait moins sûr de son affaire : "J’ai commis l’une ou l’autre petite faute et j’ai été à plusieurs reprises bloqué derrière un riverain ou un fermier. Comme le dit Dominique, attendons le décompte des jokers… mais à mon avis, c’est lui qui va gagner !"

Eric Piraux se montrait fin pronostiqueur, puisqu’après calculs et vérifications, la victoire tombait effectivement dans l’escarcelle de Dominique Holvoet et Bjorn Vanoverschelde auxquels les années impaires réussissent bien puisqu’ils avaient déjà gagné en 2013. Pour faire bonne mesure, l’équipage de la Celica GT n°66 s’adjugeait également le Trophée des Circuits.





Dirk VAN ROMPUY / Jens VANOVERSCHELDE MGB GT V8





Derrière Eric Piraux et Catherine Monard, la 3ème place récompensait la remontée méthodique de Damien Chaballe et Freddy Moors (Volvo 122S) : "Nous étions relativement mal partis, pointant au 9ème rang vendredi soir après avoir commis plusieurs petites erreurs, racontait le Malmédien. La suite fut heureusement d’un tout autre tonneau comme le prouve cette médaille de bronze qui prend d’autant plus de valeur qu’elle a été conquise au terme d’un ’’vrai’’ rallye !"





Le tableau d’honneur était complété par Dirk Van Rompuy-Jens Vanoverschelde (MG B GT V8), Jacques Fievez-André Lys (Porsche 911), eux aussi auteurs d’un retour en force après une entrée en matière délicate, Bernard Jacquet-Yannick Albert (Toyota Celica), Hubert Musty-Anton Dupan (BMW 2002 Tii), Victor et Jérôme Guilmain (Porsche 911), Pascal Gonin-Claudy Content (BMW 2002 Tii) et Benoît et Vincent Legenne (Opel Commodore GS).





Hubert MUSTY / Anton DUPAN





Victor Guilmain à son navigateur, on est dans un jardin ?









Rebelote pour Decremer-Lienne après un superbe duel en Critérium

Comme le Tour de Belgique, le Critérium a vu deux équipages se livrer une lutte de toute beauté jusque dans les ultimes difficultés.

A peine leur Porsche 911 SC était-elle immobilisée dans le parc d’arrivée à Spa que Stéphane Blaise et Marc Sevrin se précipitaient pour féliciter Michel Decremer et Patrick Lienne dont l’Opel Ascona venait de franchir le portique aux couleurs de DG Sport : "Quels que soient les lauréats, nous garderons tous un souvenir formidable de ce Tour, entonnaient en chœur les quatre hommes. A aucun moment nous n’avons pu relâcher la pression tant notre duel était intense! Une bagarre pareille, on en redemande; c’est mille fois plus amusant de se battre ainsi que de se promener avec une confortable avance."





Le fond défile très vite quand Decremer passe devant nos objectifs!





Victorieux il y a douze mois, l’équipage Opel gardait finalement l’avantage d’un fifrelin devant les Porschistes, toutefois victorieux dans le Trophée des Circuits. Après la sortie de Michel Closjans-Renaud Herman (Porsche 3566 Pré-A) à Ster, la 3ème place revenait à Quentin Cornet-Paul Van Damme (Ford Escort) devant Claude Verhelle-Yves Thirionnet (Ford Escort) et Georges Neuville-Jean-François Neuville (VW Golf GTi).





Fievez dans un démonstration de style (qui lui est propre).





Tour de Belgique-classement final

1.Holvoet-Vanoverschelde (Toyota Celica GT) 267,38 pts; 2.Piraux-Monard (Renault 5 Alpine) 468,74; 3.Chaballe-Moors (Volvo 122S) 506,46; 4.Van Rompuy-Vanoverschelde (MG B GT V8) 524,63; 5.Fievez-Lys (Porsche 911) 582,07; 6.Jacquet-Albert (Toyota Celica GT) 612,68; 7.Musty-Dupan (BMW 2002 Tii) 639,24; 8.Guilmain-Guilmain (Porsche 911) 725,40; 9.Gonin-Content (BMW 2002 Tii)750,67; 10.Legenne-Legenne (Opel Commodore GS) 766,59; etc.





Trophée des Circuits

1. Holvoet-Vanoverschelde(Toyota) 51,14 pts; 2.Evrad-Caldeira (Porsche 911) 59,60; 3.Piraux-Monard (Renault) 62,79; 4.Van Rompuy-Vanoverschelde (MG) 70,93; 5.Jacquet-Albert (Toyota) 71,88 ; etc.





Critérium-classement final

1.Decremer-Lienne (Opel Ascona) 135,71 pts; 2.Sevrin-Blaise (Porsche 911SC) 142,97; 3.Cornet-Van Damme (Ford Escort RS) 420,80; 4.Verhelle-Thirionnet (Ford Escort) 512,60; 5.Neuville-Neuville (VW Golf GTi) 581,88; 6.Thibaut-Verpoorten (VW Golf GTi) 738,06; 7.Thery-Maurand (Porsche 911 SC) 883,84; 8.Mathoul-Van Damme (Alfa Romeo Giulia Sprint Veloce) 1214,17; 9.Thirionnet-Becker (Fiat 124 Abarth) 1236,64; 10.Brajkovic-Beyers (Mercedes 450SLC) 1448,39; etc.

Photos: Jean-Luc Gérard & Christian Halin

Texte: DG Sport



    Galerie


Voir la galerie complète

"Notre succès on vous le doit"




N'hésitez pas, commandez vos photos, toutes visibles ici !