Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



C'est encore une femme au volant...

Peu connue par nos jeunes de moins de 40 ans, eh bien messieurs (et mesdames) lisez les quelques lignes qui suivent afin de découvrir son portrait. Peu de femmes pilotes peuvent se vanter d'’avoir eu un parcours aussi brillant.

A 14 ans, une jeune adolescente comme toutes les filles de son âge, sauf que quelques années plus tard, Yvette Fontaine allait faire pâlir plus d’'un homme sur les circuits nationaux et internationaux.

Le coup de volant, elle l'’avait, un caractère bien trempé aussi, soit les ingrédients pour la réussite dans un milieu machiste qui était et est toujours, le monde du sport automobile.

Je n'’ai pas la prétention par cet article de résumer la vie sportive d’'Yvette, son site est bien plus complet que tous les commentaires que je pourrais écrire.

Mais retraçons brièvement par ces quelques lignes et photos, son parcours sportif.

Dès son adolescence notre future championne de Belgique, tournait déjà sur le circuit de Zolder qui était dans la phase finale de ses aménagements, son papa grand complice de mille et un tours de roues suivait déjà son évolution en karting.

De 1966 à 1967, elle participa à de nombreuses courses au volant d'’une voiture dont la marque était symbolisée par un trèfle à quatre feuilles (déjà un porte-bonheur).

  • reportage précédent

    Portrait d'un navigateur bien connu de tous...

    17-12-2012

    « Voir l'article

  • reportage Suivant

    La Montagne crée la surprise de tous…

    29-01-2013

    Voir l'article »


























Des résultats en poche, elle fut courtisée par un grand constructeur, un contrat de professionnel lui fut proposé par Ford-Belgique.





Equipière de pilotes comme Gilbert Staepelaere ou encore Alain Dex,les résultats ne se firent pas attendre. La nouvelle Escort Twin Cam la mena souvent sous les drapeaux à damiers, en première position.





Que ce soit en voiture de tourisme ou en monoplace , en rallye ou sur circuit cette jeune femme se distingua derrière le volant et démontra aux hommes sa supériorité dans bon nombre de courses.













Les courses ont bien changé depuis les années 70.

Aux 24 Heures de Francorchamps 1975, sur une BMW 3.0 CSI, Yvette est associée à Pedro, elle reçoit comme instruction de ne pas abuser des freins et cela après le dernier relais. Le puissant coupé a consommé ses plaquettes. Cet équipage de choc termine à la deuxième place du classement général.

Remplacement de jeux de plaquettes après la course et la victoire, le bolide rentre par la route et le lendemain, Pedro se rend au bureau avec la glorieuse auto, une autre époque.

















Notre pilote féminin est dans tous les coups. En 1971 sur l'autoroute de Wallonie, en construction et fermée à la circulation, elle établit un record du kilomètre lancé avec un Van Transit et cela en 26"8. Inattendu pour un utilitaire de l'époque !













Année 1968, 6 Heures du Nurburgring, dans une meute de GTA ( Alfa pour précision), une petite anglaise, appelée Ford Anglia trouve sa place. Normale avec une artiste au volant et un moteur de F3 sous le capot qui pousse à 17.000 tours/minute !!!





Notre jeune demoiselle se permet de battre le record du tour au Grand Prix de Zolder avec une Escort TC, record détenu par un certain Jacky Ickx, c'était en 1969.









Courageuse, en 1973 aux 24 heures de Nivelles (qui sont en réalité 2 X 3 heures), elle roule seule. Elle de sexe féminin et tous ses concurrents en équipages duo sont de sexe masculin, bel exemple. Elle place son Escort RS 2000 MK1 à la troisième place du général et occupe la deuxième de classe.

Mais la chance n'est pas toujours avec elle, en 1970 à la coupe de Belgique, une pole position mais la victoire lui échappe, un rappel de ressort de carburateur se décroche. Dommage !









Partenaire avec Ford Allemagne, le volant d'une Capri 2.3 l lui est confié en 1970, les résultats ne sont pas au rendez-vous, la mécanique pas assez fiable. Son palmarès s'en ressent, quoi que !









En conclusion et en rappel du titre, même une femme au volant peut-être fatale.









Si vous rencontrez lors d'une épreuve historique Yvette, méfiez-vous messieurs.













A un prochain portrait, un certain Michel T... connu de beaucoup de participants aux rallyes historiques.

Texte : Jean-Luc Gérard Photos aimablement prêtées par Yvette.

www.yvette-fontaine.be



    Galerie