Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Dimanche 17 février, la ville de Spa retrouve sa tranquillité, ou presque…

Le rideau est tombé sur la scène des « Legend Boucles de Spa ».

Un rallye comme on les aime, des rebondissements, des surprises et les résultats font passer les concurrents, de sourires à grimaces.

C'est la dure loi du sport, et on le sait.






Francçois Duval / Anthony Bourdeaudhui Ford Escort Mk II Gr.4





Certains ténors n'ont pas pu s'exprimer. Les autos anciennes ne supportent plus toutes les glissades, freinages en tous genres et utilisation du frein à main pour se placer à l'équerre.

Tous les pilotes ne peuvent se permettre une assistance de professionnels.

De la casse il y en a eu.

Notre jeune ambassadeur, Thierry Neuville en sait quelque chose. Il quitte l'épreuve sur panne d'embrayage alors qu'il occupait la tête de l'épreuve pendant la première boucle.

André Lötterer, l'Allemand de Nivelles, double vainqueur des 24 h du Mans, est victime d'une fuite d'essence et fait une touchette dans La Clémentine, il jugera plus sage de s'arrêter.





Löterrer sur Audi Quattro Coupé Groupe 4





Un digne représentant du rallye, le Belge Bruno Thiry, déjà avant le départ , son Audi Quattro lui causait des soucis.

Le cinquième secteur lui fut fatal, sa direction assistée refusa d'assister !

Arrêt définitif.

Nous retrouvons dans cette liste de malchanceux, un personnage bien connu des amateurs de rallyes WRC, Mikko Hirvonen.

Le vice-champion du monde 2012 jeta le gant dans la 2ime RT, la Citroën Visa 1000 Pistes prit feu ce qui occasionna de gros dégâts et obligea le talentueux pilote à l'abandon.

Dommage, le Finlandais pouvait prétendre à la plus haute marche du podium.





HIRVONEN Mikko sur Citroën Visa 1000 Pistes





Mais en embuscade, François Duval attendait son heure et battait de justesse Bernard Munster qui avec sa puissante Porsche fit le forcing afin de consolider sa position, la deuxième place lui était acquise. La troisième marche du podium était occupée par (provisoirement) Van de Wauver qui après publication ( pas de suite) des résultats devait être relégué à la cinquième place suite à une erreur d'attribution de points dans un RT. Cette erreur profita à Stephaan Stouf, avec sa puissante Escort MkI , qui hérita de la coupe et la recevra sans doute par la poste !

Tout cela se passait dans la cour des grands, mais le rallye historique c'est aussi et surement tous les autres participants.





VAN DE WAUVER JP / MARNETTE Eric lANCIA BETA Monte-Carlo 1975









Bernard MUNSTER / LOPES Pascal Porsche Carrera RS 1972









Stephaan STOUF / ERARD Joris ESCORT MK I RS 1600 cc 1972





Ces pilotes choisirent la catégorie " Classic " réservée à la moyenne de 50 kmh, et croyez-moi, maintenir cette moyenne sur des petites routes verglacées et enneigées n'est vraiment pas à la portée de tous.

Nous avons décidé pour notre reportage de nous focaliser sur cette catégorie.

Pas beaucoup de commentaires, mais surtout des photos.

On a beaucoup plus de plaisir à voir sa photo que de se chercher dans un classement à la cinquantième ou centième place.

La galerie que nous vous présentons est conséquente, mais nous avions envie de photographier tous les participants de cette catégorie, ou presque !

Avant de vous inviter à visionner ce porte-folio, il est intéressant de savoir que le vainqueur au général de ce groupe est le pilote confirmé, Dominique Holvoet qui déjà au dernier Monte-Carlo occupait la quatrième place avec sa Toyota Célica. Bravo Dominique.





Le podium est complété par Verhelle Claude/Thirionet Yves sur Ford Cortina.

Et occupant la dernière marche, Van Rompuy Dirk sur Ascona i2000

Les premières places se sont jouées dans un mouchoir de poche.





VERHELLE Claude / THIRIONET Yves La malchance les a quitté.





Les pneus ont eu chaud et je crois aussi le navigateur !!!





Une imposante Mercédès en action dans la RT de Creppe, que du plaisir





l'équipage DE HALLEUX Damien / ROUSSET Xavier avec leur Alfa Guilia 1300 TI de 1969





Spéciale de Bodeux, le même équipage





Wouah cela glisse, ne freine pas Florian !





Quelque soit la cylindrée, c'est la même chose pour tous, mais à des endroits différents.





Vous trouverez tous les résultats sur le site de l'organisateur Racspa.

Encore un détail, les photos N/BL dans la galerie, sont d'époque. Ne cherchez pas l'intrus

Ne manquez pas de nous faire part de vos commentaires, nous souhaiterions savoir si notre approche anecdotique du rallye vous procure du plaisir à la lecture.

Texte: Jean-Luc Gérard
Photos Jean-Luc Gérard, Cédric Franssen & Jean-marc Pitz



    Galerie