Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Classic Spring Roads 2013

Un réel succès pour la deuxième édition du Classic Spring Roads 2013, à nos deux organisateurs, plus que professionnels. Bravo !

Avant le départ, les participants ne savaient pas à quelle sauce ils allaient être mangés. Contrôle technique sous la grisaille et une météo annoncée peu engageante.

  • reportage précédent

    Coup d'’envoi de la saison 2013 du Belgian Oldtimer Trophy.

    17-03-2013

    « Voir l'article

  • reportage Suivant

    Lion’'s Verviers Classics

    21-04-2013

    Voir l'article »






Le samedi 23 mars, le départ est donné à l' "Hôtel Verviers" aux environs de 8 h 30, les organisateurs ont décidé d'en faire le centre névralgique de l'épreuve.





L'équipe de chronométrage





Nous sommes en attente pour un premier passage à Tiège et peu de temps avant l'arrivée du premier concurrent, les premiers flocons font leur apparition, finement, mais surement. Belle perspective pour les deux jours qui vont suivre.





Renard Dany / Remion Benoit OPEL Manta SR





Van de Mortel / Van der Stock Mini Cooper 1968





Noelanders Yves / Wagnies Laurence VOLVO PV 544 1961





Cette première partie devait conduire les participants pour le casse-croûte à Huldange (Lux).





Yves Deflandre et son fils Benoit





Kevers Tony / Gathy Didier Escort Mk1, moteur BDA 1600 cc

Mais que de la route encore à parcourir. Vers 10h, une petite boucle à Kaiserbaracke, les flocons plus gros accueillent nos vaillants équipages.





Porsche 356 série Pré A 1954 de l'équipage Closjans / Moors Freddy





Escort Mexico, Simonis Didier / Damseaux Eric





Porsche 356 Van Damme / Van Damme, troisième place au général en catégorie Découverte









Passage à la sapinière, neige et glace tapissent l'asphalte, petite montée parfois en glissade pour certains, quelques km et redescende vers un hameau, avec trois "S" qui se suivent.





Brillant, brillant... le sol





Le quiz du jour, dans quel pays sommes-nous ?





Certains prudents, d'autres plus rapides. Une belle boule rouge (Volvo PV 544 ) qui est très connue dans les épreuves de régularité, son pilote surpris par le verglas se "paye" une petite frayeur et fait un tout droit dans la nature. Plus de peur que de mal, le véhicule est sorti "du trou" et reprend la route, Yves Noelenders ne se traîne jamais, même avec un moteur en rodage.





Peu de temps après cette incartade dans le bas côté, un autre équipage tout aussi connu (Piraux / Monard) découvrait cette plaque de glace et pirouettait en restant heureusement sur la route ( ou presque !) Joli tout cela !





Le road book nous conduit dans le zoning de St Vith, où l'astuce était de quitter le goudron pour un chemin de terre dans un quitté ar. g. Quelques erreurs pour certains, mais la plupart des concurrents déjouent le piège. Pas courant un chemin de terre et pierrailles dans un zoning industriel.





VanHeukelom J Yves/Gehasse JC OPEL Kadett GTE 1978





Antoine Brajkovic / Dufrasne Dominique Escort 2000 RS 1979









Equipage Michel Hermans / Van Den Heinde Eric Alfa Roméo GT Junior 1972





Nous laisserons passer le dernier concurrent et nous nous déplacerons vers Gufflingen ( à proximité du karting), endroit où un petit décomposé nous permettra quelques bons clichés.





Joli travers pour la Mini Clubman de 1973





Porsche 914/6 de l'équipage français Berteloot Christophe et Sussot Olivier qui doit on le rappeler, était le navigateur de l'équipage vainqueur au dernier Monte-Carlo Historique.





Seuls les experts défileront devant nos objectifs, les Classic étant dirigés vers Honsfeld.









Pour ces vaillants "Classic", un point d'orgue se situant à Weywertz au lieu dit l'"Hôtel". Nullement pour le repos, mais pour une suite de programme riche en émotions.









Une descente dans les bois, un vrai miroir, un quitté ar droit pour s'engager dans une remontée parallèle à la descente, avec autant de glace et légèrement recouverte de neige. Ce tronçon n'a pas fait que des heureux,(V. plus loin).









Prudence cela glisse !





Super, le "Rallye Neige et Glace" dans nos contrées, mais ces conditions climatiques et un road-book exigeant ne laissent pas la possibilité aux concurrents d'admirer le paysage.





On va dans quel sens ? Qui a dit que cela glissait ?





On descend ou pas ? Oh regardez la plaque de la Porsche, cela nous dit quelque chose !





Malherbe Patrick / Pigeolet Daniel , des habitués de ce genre de démonstration, mais tout en finesse, bravo les gars !





Un premier surpris dans cette descente, la Citroën Traction, qui se paie la clôture de l'hôtel, pas trop grave, ni pour la voiture, ni pour la clôture !









Il fallait remonter, l'expérience du premier passage calmait les ardeurs du pilote. Rappelons que ce véhicule, depuis le départ chagrinait son propriétaire par un dérèglement de la tête de Delco ou de problème de carbu. Petites réparations pendant une partie du parcours. N'oublions pas l'âge du véhicule qui est de 1951.





Une des petites séances de mécanique









Je ne "mécanique" pas , je suis le navigateur !





Garder la voiture sur la route et bien réagir aux infos du navigateur, pas facile, mais Yves Deflandre et son fils Benoit s'en sortent bien, des bons pneus et du talent, quoi de plus normal que de réaliser d'excellents résultats.





Au départ de ce rallye, on pouvait espérer un bon classement de la Porsche 356 de Michel Horgnies, navigué par son épouse, mais tout espoir était anéanti après le regroup de "Bier Museum" de Rodt, roulement arrière cassé.





Dans les Cantons de l'Est, les parcours des catégories si divisent, à chacun leur difficulté.

Difficultés qui ne qui ne vont pas en s'améliorant que du contraire, les conditions climatiques se dégradent de plus en plus.

Décor splendide, mais l'attention est soutenue, pas le temps d'admirer le paysage, la conduite se transforme vite en pilotage.

La tête du peloton ne change pas beaucoup, Deflandre reste le Deflandre des bons jours, devant toujours le très rapide Noelenders avec sa PV544 et talonné par l'équipage Marlherbe / Pigeolet qui lors de passage sur route verglacée se permet de faire signe aux photographes, cool Daniel.

Peu avant la rentrée à Verviers le samedi soir, l'équipage de la Cortina Lotus ( Duhem/Dubois) se fait piéger dans la descente verglacée derrière l'hôtel de Weiwertz, un tout droit assuré, mais un arbre au bon endroit pour éviter le fond du ravin (assez profond) pas trop de dégâts.





Des spectateurs au secours de ce malheureux équipage





Dans la catégorie Expert, la Toyota Celica de Jacquet / Albert jette l'éponge, surchauffe moteur, un comble dans cette ambiance glaciale !





Pour cette première journée, attention soutenue dans le road book, respect des moyennes, et figures académiques de glisse pour les pilotes. Tout pour ne pas oublier que l'hiver est toujours bien présent dans nos contrées.

Cette première partie de l'épreuve était marquée par la domination de l'équipage Chavan/Pirotte avec leur Porsche 911, et cela, en catégorie Expert.





Une boucle de nuit facultative, était remportée par l'équipage Reuter/Vandevorst avec leur Porsche 914/6, elle ne comptait pas pour le classement général. Nos deux compères à l'affût après cette première journée, confirmait leur supériorité le dimanche matin et la première place sur le podium leur était acquise.





Chavan/Pirotte monteront sur la deuxième marche et le troisième emplacement sera occupé par Closjans (alias Monsieur Accoutil) et son navigateur Moors Freddy. Félicitations à tous.





Soulignons que les trois premiers équipages classés roulaient en Porsche, mais trois modèles fondamentalement différents.

En catégorie Découverte, même constatation pour les trois premiers, Hennes Nicolas /Beyers René, en Porsche Carrera 2.7, et deuxième podium pour Waxweiller / Frésart (Porsche 911 SC Cabriolet )





La troisième place étant occupée par Van Damme /Van Damme sur Porsche 356.





Rassurons de suite nos lecteurs, pas besoin de rouler en Porsche pour faire des résultats en régularité, mais d'avoir un excellent navigateur, à lui seul il représente 80 % de la réussite !

Messieurs les pilotes ne cherchez pas, ils sont déjà réservés !!!

Une dernière petite anecdote,



Yves Noelenders, le rapide pilote à la Volvo rouge jetait l'éponge pour la boucle du dimanche matin, pneus pas suffisamment performants pour les conditions climatiques, même en rallye certains pilotes font preuves d'une grande sagesse.

La seconde édition du Classic Spring Roads méritait d'être vécue, une organisation et un tracé d'une grande qualita, merci aux organisateurs d'avoir procuré aux participants tant de plaisir. Tous avaient la banane après la remise des prix et ne tarissaient pas d'éloges à l'égard de Willy Lux et Joseph Lambert.

A la prochaine, avec ou sans neige (qui je crois, a participé en partie à la réussite de ce rallye).



Classement - 23 & 24/03/2013

D�couverte

Classic

Expert

Expert (night session)



    Galerie