Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Seizième édition du Car Events Historic Day

Nos Ardennes sont décidément incontournables.






Le dimanche 15 septembre, les concurrents ont pris le départ de cet évènement sur le parking de l’hôtel Best Western situé à Libramont.





Une petite terre en quitté gauche qu’il ne fallait pas louper. Espace très dégagé donc visibilité maximum, mais justement trop dégagé.

Quand le concurrent roulait sur cette portion de terre, il avait l’occasion de scruter le paysage et là, passage de plusieurs voitures ensemble qui se croisaient selon les notes de road book.

Pas facile de juger de la direction à prendre. Et bien sûr ne jamais faire confiance à celui qui est devant, mais être attentif à son road book.









Pas de foire agricole en ce moment, mais pour certains pilotes et navigateurs, la foire aux pénalités. Cet équipage n'est pas nécessairement concerné, du moins pas pour l'instant !





Qui connait Daniel, très rigoureux pour ses tracés, mais aussi très exigeant dans ses notes, beaucoup découvriront les astuces et subtilités du road book ( carte imprimée à un petit format et en marge de la feuille, notes miroirs et d’autres joyeusetés)





Que du plaisir de rouler en Porsche 912 dans une campagne verdoyante.





Voilà les "pigeoleries", dixit un navigateur









Une petite pause rafraichissante à l’église de Freux, nous n’avons toujours pas compris pourquoi ce nom.





Et direction l'église de Rondu ( presque la tournée des chapelles). Peu avant l'église il fallait négliger un quitté droit, piège du parcours, un CPH où le contrôleur à parfaitement rempli sa mission en apposant un (faux/ vrai) cachet sur la feuille de contrôle du concurrent qui avait eu le malheur de s'engager dans cette voie.









Concurrents, souvenez-vous de ce cachet !!!









Certains la prendront pour la journée





Une MG TC de 1949





Pas toujours chaud en cabriolet au mois de septembre









Certains comptent le nombres de pas pour vérifier la distance reprise sur la note et d'autres vérifient à la loupe la carte fournie !





Déjà l’équipage mixte Mertens Jean-Louis et Rahir Frédérique (en découverte) pointait son capot en tête, occupant cette position jusqu’au retour à la pause de midi à Libramont, mais était talonné par le futur vainqueur de l’épreuve, Boqué / Lurkin sur leur toute belle NSU 1000 TTS. La section de l’après-midi a anéanti les espoirs de Jean-Louis Mertens d’occuper la plus haute marche du podium au classement final.





Couleur prédestinée pour un vainqueur









En Classic, les cinq premiers se retrouvaient dans un mouchoir de poche à la fin de la première section , mais étaient départagés par quelques petites erreurs commises dans la section finale et laissaient le haut du podium à l’équipage abonné aux premières places, Minguillon Jacques / Bernadette Sandron.

Les deuxièmes et troisièmes marches étant occupées par respectivement Denayer D. / Courtois D sur kadett C et Bernard Chrisitan / Grégoire Françoise sur Porsche 912 de 1966.





Dans la boucle de l’après-midi, nous avons rencontré un riverain, un monsieur d’un certain âge qui nous a demandé de déplacer un CP abrité(!!!) derrière son garage, et cela afin améliorer sa visibilité pour les équipages. Nous lui avons répondu que ce n’était pas le but du jeu, il a compris et a suivi le passage des autos derrière ses rideaux. Merci monsieur.









La boue ne gêne pas.





Les vainqueurs en "Classic".





Loulou pose avec les vainqueurs.





Belle organisation, temps agréable, parcours un peu hard, que demander de plus.





Un peu de repos dans l'attente du passage des concurrents, et les attentes ne manquèrent pas.

Texte : Jean-Luc Gérard

Photos : Jean-Luc Gérard Cédric Franssen



    Galerie