Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Encore une épreuve réussie pour le tandem Willy Lux et Joseph Lambert

Le rallye Classic Spring Roads, édition 2014 et troisième du nom, sa renommée de rallye de référence s'est confirmée le weel-end du 28 au 30 mars 2014.

  • reportage Suivant

    Les Boucles du Pays Vert 2014, la 7ième édition et pas la dernière.

    06-04-2014

    Voir l'article »






Les Classics Spring Roads, épreuve mise sur pieds par le duo bien connu Willy Lux et Joseph Lambert devait une fois de plus faire l’unanimité auprès des concurrents lors de leur participation.

Une épreuve pas simple pour la régularité et la navigation, attention et concentration, deux qualités requises pour passer en dessous du drapeau à damiers le dimanche vers 14 heures.





Situations opérationnelles du tracé, l’Eifel belge, la région d’Houffalize et les Cantons de l'Est.

Des routes bucoliques (et en bon état), des villages ou hameaux peu habités entrecoupés par prés et forêts.





Une première boucle réservée aux experts, à parcourir le vendredi soir après le contrôle technique.

Pas une simple mise en roues, mais déjà dans le vif du sujet.





Astuces et finesses de navigation au menu, tout un programme.

Trois équipages se sortent du lot, avec un local (pratiquement dans son jardin) Robert Vandevorst associé au non moins connu, Daniel Reuter sur leur monture habituelle, une Porsche 914/6.





Ils devançaient les deux équipages que l’on pourrait qualifier des candidats à la gagne, Jen Vanoverschelde/Dirk Van Rompuy et Dominique Holvoet navigué par Bjorn Vanoverschelde, avec une monture un peu plus récente que sa Toyota Célica, une Toyota MR, ex-participante en 1984 au championnat de Belgique en circuit.

Comme quoi, la reconversion peut se faire avec toutes les autos.





Une Triumph TR3 très à son aise.

Un premier très bon coup pour l’équipage de tête (Reuter/Vandevorst) il ne quittera pas la première place pendant toute la durée de l’épreuve.





Dans cette catégorie «Expert» des rires et des déceptions, signalons dans le top 5 une Cortina GT très régulière. Au niveau des regrets, l’équipage Piraux / Monard avec leur Renault 5 Alpine, qui avec des soucis mécaniques et électriques, une navigatrice malade, s’empare quand même de la 7e place. Bravo !





Le samedi matin les joutes commençaient, les participants avec le couteau entre les dents s’élançaient pour une journée bien remplie et qui se terminait le dimanche début d’après-midi. Mais bien certainement deux journées entrecoupées par une bonne nuit de sommeil à l'hôtel Verviers où se situait le centre névralgique du rallye.





En catégorie «Classique», notre ami Deflandre(Porsche 911) étant inscrit dans le groupe des Experts, et suite à une panne d’embrayage le vendredi juste avant le départ de la boucle de nuit, s’est vu autorisé à prendre le départ de samedi dans la catégorie Classique. Une fois n'est pas coutume.

Fastoche pour lui, mais beaucoup moins pour son navigateur, Yannick Albert, qui accusait lui aussi quelques soucis de santé (et si vous voulez savoir pourquoi, vous lui demanderez lors d’un prochain rallye).





Willy en conversation avec le grand malchanceux de l'épreuve, Yves Noelanders.

Pas de grande surprise pour le classement final.

Sur la plus haute marche, on retrouve Deflandre/Albert (Porsche 911 orange ) qui, faut-il le signaler a profité d’un peu de chance pour compenser sa malchance du jour précédent avec sa panne d’embrayage. Son concurrent direct, Yves Noelanders (Volvo PV 544), a pris en main le haut du classement depuis le début, mais s'est fait pièger par sa mécanique en début d’après-midi le samedi, lors d’un passage à une épingle gauche tès prononcée, transmission out, l’auto ne redémarrera plus.

Une place libérée pour les premiers.





Yves Noelanders, le malchanceux de l'épreuve pourrait se surnommer le "Véloce", en action sur la photo avec sa Volvo PV 544 de 1961





Un équipage suisse sur Lancia Fulvia Sport de 1969, faut pas pouuuuusser !

En deuxième position, une Alfa Guila blanche, assez spectaculaire pilotée par l’équipage Vanderzypen / Lambert Yves.





Mini Cooper S de l'équipage mixte Bosmans Bart/De Kinder Petra





Notre bien connu "Chavan" occupe la troisième place et cela avec un copilote remplacé en dernière minute. Beaux résultats. Un Monsieur qui peut encore montrer son savoir à la jeune génération et même la moins jeune.





Une fois dans un sens pour Dahm David/Lienne Patrick





Une fois dans l'autre sens





Une très "véloce" Mini Cooper pilotée par Van de Moortel Pascal et copiloté par un Monsieur qu'il ne faut plus présenter, Christian Delferier.





Eeeeeeeeh, j'ai pas dit "tout droit"





Van Rompuy/Vanoverschelde Jens avec leur très puissante MG B GT V8...





Le hazard des choses, la Volvo PV 544 de l'équipage mixte, Reiter/Christiane Schobbens, avait le n°1 attribué dans la catégorie"découverte"et termine sur le plus haute marche du podium.









La Mini, cela vire aussi sur trois roues!





La BMW, un peu trop lourde des fesses pour réaliser la même figure de style





L'équipage Baugnée/Rémion sur MG B de 1967.

Une Porsche 911 aux couleurs de la Belgique, pilotée par TonTon Guilmain Victor et navigué par son neveu Guilmain Junior, grâce à la régularité de cet équipage, la quatrième place leur est acquise.





Une épreuve parfaite et du pure bonheur pour les participants et aussi les spectateurs.





Bravo Messieurs les participants et mention particulière pour l'organiation.

On en redemande.

Photos: Jean-Luc Gérard & Christian Halin

Texte: Jean-Luc Gérard



    Galerie


Voir la galerie complète

"Notre succès on vous le doit"




N'hésitez pas, commandez vos photos, toutes visibles ici !