Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Spa Rally, première édition du nom.






En effet, suite au «déménagement» des Boucles de Spa vers la région de Bastogne, Christian Jupsin et son équipe, DG Sport, ont saisi l’opportunité de mettre en place une nouvelle épreuve automobile. Et ceci, afin de conserver à la ville de Spa son statut de «berceau» du sport automobile en Belgique et cela depuis 1896… Oui, il n’y a pas d’inversion dans la date.





Les dernières vérifications avant le début de l'épreuve.

Opération très réussie, un parcours sans faute. Une organisation hyper performante pour la promotion de cet évènement dans notre région. DG Sport a eu l’idée de faire côtoyer plusieurs catégories d’autos pendant tout un week-end dans nos Ardennes.





Une Porsche en action

Une manche du Championnat de Belgique (voitures modernes) avec des participants tels Freddy Loix sur Skoda Fabia S2000, Kris Princen sur Peugeot 208 T16, Snyers Patrick avec sa Porsche 997 GT 3 et bien d’autres très connus par les aficionados du Championnat de Belgique.





Ford Escort MKII pilotée par Patrick Deblauw et navigué par Jonathan Lemaire, cela devait vivement rigoler dans l'habitacle!

Depuis plus de 10 ans, le championnat de Belgique avait quitté la région de la ville thermale.





Les bolides modernes ont retrouvé avec grandeur la très célèbre Clémentine, bien que dommage de la parcourir dans le sens amont vers aval, à l'occasion du 1er Spa Rally.





Austin Healey, Planchon/Beyers.

Le départ est donné un vendredi 13 mars aux environs de 16 heures, occasion pour certains de prouver qu’avec une date pareille, cela peut prendre les couleurs de la chance pour certains ou de la malchance pour d’autres, à chacun d’interpréter.





Au menu de ce jour, une boucle de trois spéciales à disputer deux fois. Les dès sont jetés, et cette première boucle permet déjà pour certains de s’affirmer dans le classement, mais rien n’est joué, il reste le plus dur à parcourir et cela après une nuit réparatrice pour les hommes et surtout les mécaniques.





Speedy Gonzalès, fonce!





La nuit tombe sur la ville de Spa.





Père et fils Dominiczak dans cette superbe Triumph Dolomite.

Le lendemain, les Spadois sont réveillés aux petites heures non pas par des gazouillis d’oiseaux, mais par un concert(en sourdine toute relative) des moteurs en chauffe. Pour soigner une réputation locale, il faut faire des concessions, le riverains le savent, mais quelle fierté quand leur ville est sous les feux de la rampe.





Dès 8 heures, la deuxième boucle de l’épreuve prendra son départ pour cinq tronçons chronométrés qui seront parcourus à deux reprises. Malgré la température de saison, l’ambiance au sein du peloton sera chaude. Les lieux passages du vendredi ne seront pas repris dans le timing de la journée du samedi, le souci de la diversité pour l'organisateur et on ne s'en plaindra pas.





Dans cet univers de la compétition moderne, DG Sport a réussi le pari d’associer le monde de l’auto historique, où l’on retrouve parfois des autos aussi spectaculaires que les montures actuelles.





En effet, dans les catégories historiques, HBRC(vitesse pure) et VHRS(Régularité sur routes fermées) se côtoyantt des Porsche 911, Escort RS, Volvo Amazone, Opel Kadett GTE et bien d’autres marques représentées avec comme particularité commune, tous des amateurs.





Le but de ces gentlemen driver, participer et profiter un maximum de leur mécanique et pour certains, jouer la "gagne", mais aussi offrir des moments magiques aux spectateurs amassés sur le bord des spéciales, "comme au bon vieux temps". Expression entendue des dizaines de fois lors de notre reportage sur le terrain.









MG B, Etienne Baugnée / Benoit Rémion





Eh oui, une Deuche, et l'équipage s'amuse





Nous n’aborderons pas la présentation des classements, nous conseillons à nos visiteurs de parcourir le site de l’organisateur. Nous avons voulu vous décrire une manifestation un peu oubliée dans notre région et vous inviter à vous joindre aux autres spectateurs à l’occasion de la prochaine édition en 2016.





Chaballe Damien / Koen Benjamin sur une Volvo Amazone, auto redoutable en régularité.





Un équipage mixte, Hagelstein Patrick et Garcia Lucile avec leur Skoda 110R





La fin de cet évènement s’est située aux alentours de minuit et le dimanche matin la ville de Spa retrouvait sa tranquillité de ville rurale.

Notre reportage également sur www.newsclassicracing.com, avec d'autres photos.

Texte: Jean-Luc Gérard

Photos: Jean-Luc Gérard & Christian Halin



    Galerie


Voir la galerie complète

"Notre succès on vous le doit"




N'hésitez pas, commandez vos photos, toutes visibles ici !