Bienvenue, Ouvrez une session ou inscrivez-vous



Montée Historique du Maquisard 2015

Le déluge du 15 août nous a tourné le dos l'espace d'une journée, Robert Vandevorst a sans doute conclu un pacte avec les dieux Zeus et Eole pour nous laisser du répit pendant la journée de la Montée de Maquisard.






Ce dimanche 16 août, l’Écurie du Maquisard remettait le couvert en organisant la dixième édition,de la Montée Historique du Maquisard. Tout un programme !





Le véhicule de l'organisation, pour ses déplacements rapides en cours d'épreuve

Cette montée historique du «Maquisard» confirme le franc succès de ce type d’épreuve. Plus d’une centaine de participants ont tenté de se prouver à eux-mêmes leur capacité de «piloter» sur une route fermée.





Montée sans "prise de temps" pour véhicules de plus de 25 ans d'âge.





Entre le hameau de Marteau et le monument du «Maquisard» sur la commune de La Reid (proximité de Spa), une route asphaltée serpente sur 2350 mètres.





Trajectoire peu commune.

Deux épingles et plusieurs courbes très rapides permettent d’associer technique de pilotage et puissance des véhicules.





Petite auto mais gros coeur.

Et force de constater que nous avons dans nos régions des fameux coups de volants.





Un défilé (très rapide) pendant toute la journée d’autos tels Alpine A110, Porsche de tous types, Escort MK I et II, Golf et encore bien d’autres marques réputées à leur époque en compétition automobile.





N’oublions pas derrière le volant de ces autos des pilotes comme De Spa, Bernard Munster, Van de Wauver, et aussi Julien Paisse avec une auto hyper affutée,une Audi Sport Quattro.





Tous ont eu la possibilité de monter plusieurs fois sur la journée, mais c’est vers 16h30 que l’ambiance allait changer parmi tous ces aficionados du coup de volant. On allait commencer à compter les points.





François De Spa en pleine démonstration, la classe.









On peut même doubler !





La Montée en Or, partie chronométrée que plusieurs pilotes allaient disputer pour pouvoir accéder à un podium final.

Explication technique, avoir le pied lourd sur l’accélérateur et pas de pied pour le frein.





Hardi ou insouciant ?





Un peu large, comme beaucoup d'autres à cette épingle.





Des «as» pour cette montée, "Vande" avec sa Lancia Beta Monte-Carlo, Bernard Munster et une Porsche hyper affutée et un certain Bernard Cornet (au centre) avec une Cox non moins affutée. Cox or no Cox ?





25 participants à jouer le jeu, une dizaine à accéder à la super finale et enfin les trois meilleurs pour le podium final.





La grande finale de cette Montée en Or voyait un rude duel entre les précités pour enfin laisser la première marche du podium à Munster, Vande occupait la seconde place et Bernard Cornet se contenta de la troisième marche, bravo à tous. Pour situer la rapidité du vainqueur, la montée des 2350 m. s’effectuait en 1’24’’ et l’écart entre lui et Bernard Cornet était de deux secondes.





Superbe journée, du spectacle à volonté et rendez-vous est pris pour 2016, sans grand changement, on ne change pas une formule gagnante.

Photos: Jean-Luc Gérard & Christian Halin

Texte: JL Gérard



    Galerie


Voir la galerie complète

"Notre succès on vous le doit"




N'hésitez pas, commandez vos photos, toutes visibles ici !